Protection de l’enfance: urgence!

Logo SPH

dans le prolongement de la Tribune des Juges des enfants du Tribunal de Bobigny

Communiqué 8 décembre 2018 – Syndicat des Psychiatres des Hôpitaux

Le SPH et sa société scientifique la SIP appellent à des mesures d’urgence pour la protection de l’enfance. Ils s’associent au cri d’alarme que les services de protection de l’enfance et les Juges des Enfants ont lancé, notamment lors de la Journée internationale des droits de l’enfant sur la dégradation des moyens et dispositifs de protection.
La protection de l’enfance concerne un nombre croissant d’enfants, près de 300 000 en France selon l’Observatoire National de Protection de l’Enfance, parmi lesquels 48,3% bénéficient de mesures de placement.
Le SPH et la SIP rappellent que les données épidémiologiques et scientifiques internationales montrent l’impact majeur que les maltraitances, et en tout premier lieu les négligences et les carences graves, ont sur le développement de l’enfant. Ces conséquences sont d’autant plus graves et durables qu’elles surviennent tôt dans la vie de l’enfant : la prévention précoce, le repérage le plus tôt possible des troubles secondaires et les interventions concertées sont donc primordiales pour la santé physique et psychique. Ces actions demandent formation et soutien des équipes, et une articulation entre les différents intervenants pour assurer la continuité des projets de vie, en associant les familles et le plus possible, les enfants.
Les pédopsychiatres travaillent depuis de nombreuses années en partenariat avec les institutions pour tenter de répondre aux besoins de ces enfants. Ils jouent un rôle dans la prévention, ils participent fortement à la formation des professionnels et à la mise en place des outils d’évaluation pour une meilleure orientation des enfants, et contribuent au suivi des décisions.
Les pédopsychiatres des hôpitaux partagent les préoccupations des professionnels partenaires pour la santé et la santé mentale des enfants suivis en protection de l’enfance : afin de répondre aux besoins tels qu’ils ont été définis dans le rapport du Dr Martin-Blachais sur les besoins fondamentaux de l’enfant en protection de l’enfance, des moyens humains, stables, qualifiés et diversifiés pour intervenir aux différentes étapes du parcours de vie de l’enfant sont indispensables.
Assurer ces moyens est une urgence pour l’avenir de ces enfants et un enjeu de société.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s