Conseil de lecture

17041304-une-pile-de-livres-colorés-avec-le-livre-ouvert-sur-le-dessus
Alors que vient de paraître le dernier roman de Michel HOUELLEBECQ, « Sérotonine », il pourra paraître incongru de vous recommander la lecture d’un rapport de l’IGAS datant de novembre 2017 et intitulé «  Organisation et fonctionnement du dispositif de soins psychiatriques, 60 ans après la circulaire du 15 mars 1960 », sans doute d’une qualité littéraire moindre, mais néanmoins très instructif pour qui s’intéresse à l’organisation et au fonctionnement des services de psychiatrie. (que cela ne vous empêche pas toutefois de lire « Sérotonine »).
Je vous en livre quelques extraits – du rapport, pas du roman !

« Le dispositif de soins psychiatriques est loin d’être statique, il fait preuve d’une remarquable capacité à innover et à se redéfinir mais pourrait aussi se replier sur des prises en charge plus traditionnelles dans un contexte de découragement des professionnels et de rationalisation budgétaire. Ces constats ne doivent pas cependant masquer les problèmes d’organisation et de fonctionnement du dispositif existants ».

« Les délais d’attente pour obtenir une prise en charge en pédopsychiatrie restent inacceptables. La diversification toujours plus grande des types de soins et des modes de prise en charge, leurs références territoriales variables, la multiplicité des partenariats à organiser, forment une représentation complexe du dispositif de soins et, au total, rendent son pilotage difficile ».

« Il serait tout aussi inexact de considérer que le dispositif de soins psychiatriques serait en proie à un certain désordre expliqué par des querelles d’écoles portant sur la conception de la maladie mentale et de sa prise en charge. Les divergences scientifiques ont toujours existé en psychiatrie. Elles sont nécessaires au progrès des connaissances et des pratiques. Elles cohabitent bien, parfois au sein d’un même service, et le dispositif de soins sait souvent utiliser ces approches différentes de la maladie dans l’intérêt des patients ».

Vous pouvez consulter pour davantage de développements le site de l’IGAS, le résumé du rapport, le rapport et ses annexes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s