ANIPP

Logo ANIPP

L’Association Nord-Iséroise de PédoPsychiatrie est une émanation du service de pédopsychiatrie du Centre hospitalier Pierre Oudot à Bourgoin-Jallieu.

Créée en septembre 2018, elle est ouverte aux professionnels de notre service, mais aussi aux familles des enfants qui bénéficient d’un suivi sur notre secteur et à toute personne intéressée par notre discipline.

L’association se propose de favoriser les échanges et les débats sur des thèmes touchant à l’enfant, à son développement, à son environnement… également aux troubles psychiques dont il peut être affecté et aux moyens dont nous disposons pour y répondre. Cela pourra se faire par l’organisation de conférences, de séances de ciné-débat ou de toutes autres formes de manifestation.

Les fonds que l’association sera susceptible de récolter pourront être mis à disposition de nos équipes afin que les enfants pris en charge puissent bénéficier  de médiations thérapeutiques de qualité grâce à l’achat de matériel, à l’organisation de sorties…

Les médiations constituent en effet un élément essentiel dans l’accompagnement des enfants qui peuvent participer à des groupes thérapeutiques : cela peut se faire dans les Centres Médico-Psychologiques, les CATTP (Centre d’Accueil Thérapeutique à Temps Partiel), les hôpitaux de jour ou l’Unité d’hospitalisation psychiatrique pour adolescents.

Ces médiations sont habituellement animées par deux soignants, souvent des infirmiers ou éducateurs, mais pas exclusivement… Elles se font sur des petits groupes ne dépassant pas  cinq ou six enfants ou adolescents. Il peut s’agir d’activités d’expression (groupe de parole, théâtre, musique, photos, art plastique, écriture, activité manuelle…), d’activités sportives (escalade, sabre japonais, cirque, équitation, randonnée…), de sorties à l’extérieur (visites de musées, d’expositions, de fermes pédagogiques…).

Ces diverses activités favorisent les relations entre enfants et entre enfants et adultes, elles stimulent la créativité de chacun, elles contribuent à la restauration d’une meilleure image de soi pour nos jeunes patients. Cela constitue un complément essentiel à d’autres formes de soins tel que des suivis psychothérapiques individuels ou dans certains cas des traitements médicamenteux. En effet, quelle que soit la nature des troubles présentés par l’enfant, ceux-ci ont régulièrement pour conséquence une réduction des capacités de communication et d’échange, un repli sur soi, un désinvestissement des activités extérieures avec à terme un risque de désocialisation. Les médiations que nous proposons viennent corriger cette tendance et prévenir ce risque, mais elles ont un coût et malheureusement, le budget qui nous est alloué par notre administration est limité, d’où pour nous, soignants, la nécessité de faire appel à de généreux donateurs afin de les financer.

Pour toute information, n’hésitez pas à nous contacter : chpo-anipp@ghnd.fr