Le digital aura-t-il la peau de Freud ?

Freud et Lacan sont ils toujours d’actualité dans notre société hyper-moderne du « je suis vu donc je suis  » à travers les selfies ? Un psy-robot pour « panser » aux nouvelles pathologies de notre société cyber-moderne !?

http://madame.lefigaro.fr/bien-etre/psychologue-en-ligne-hypnose-therapie-comportementale-et-cognitive-emdr-le-digital-aura-t-il-la-peau-de-freud-060218-146887

Webdocumentaire : la santé mentale et les jeunes !

Un webdocumentaire d’information et de prévention en santé mentale destiné aux jeunes. Il a pour objectif de lutter contre la stigmatisation et de sensibiliser et informer sur les signes précoces de troubles tels que l’angoisse, la déprime, les addictions et le sentiment de persécution.

Un document bien fait avec des définitions, des témoignages, …. une belle animation ! A voir !

http://www.epsykoi.com/#Ils_sont_passés_par_là

 

Le défouloir  » Fury room « ?

En lisant cet article lien ci dessous, j’ai pensé a une jeune ado très en colère, suite à un entretien médical, qui en sortant se contenait mais « ressemblait à une cocotte-minute prête à exploser » !!!
C’est alors que je lui ai proposé d’aller au défouloir !!
Un endroit improvisé à l’exterieur de l’unité de pédopsychiatrie dans l’enceinte de l’établissement. C’est là, qu’elle a pu crier, hurler, exprimer toute sa colère loin des oreilles et du regard des autres …
Pas très thérapeutique certes !! mais après, elle était soulagée, vidée, moins tendue et plus apaisée pour retrouver le confinement de l’hôpital !
Je partage l’avis de la psychosociologue Dominique Picard : « Passer ses nerfs en jouant les brise fer, peut faire du bien ». Au niveau psychique, ça libère ça permet de pouvoir exprimer une colère ou un refoulement. »
« Mais attention, ce n’est pas une thérapie !!
Une thérapie est censée faire avancer par rapport a un problème pour le dépasser. Là, on est dans une autre dimension, ce n’est pas une démarche vers le changement ».

Ce « fury room » est un lieu pour décharger son stress en cassant des objets de notre quotidien ;  Un drôle de concept ! moyennant en plus un coût !

https://www.allodocteurs.fr/bien-etre-psycho/psycho/stress/fury-room-tout-casser-pour-destresser_24179.html

 

 

Jusqu’à l’os

to the bone

Je vous invite à regarder ce film « To the Bone » qui aborde un thème fort sur les troubles de l’alimentation, et plus particulièrement l’anorexie.

Synopsis : Lily Collins prête ses traits à Ellen, 20 ans et anorexique. Sa famille l’envoie dans un centre spécialisé, dirigé par un médecin qui privilégie le traitement psychologique aux soins médicaux conventionnels. Alors qu’elle s’habitue à son nouvel environnement et quel découvre d’autres jeunes atteint du même mal, Ellen va apprendre à se reconstruire et à s’accepter

D’après une journaliste de RTL, Les troubles alimentaires sont des sujets tabous au cinéma, surtout parce que ce sont des maladies qui peuvent être difficile à comprendre et donc à retranscrire avec justesse.

La cinéaste Marti Noxon, s’est pourtant essayé à ce difficile exercice avec To the Bonele dernier film Netflix, disponible sur la plateforme de streaming depuis le 14 juillet 2017

Le film souligne l’importance de la reconstruction et de l’acceptation, tant des proches que des patients. To the Bone s’intéresse véritablement à l’aspect psychologique et émotionnel de ses personnages, n’hésitant pas à aborder des problématiques sombres et complexes.

Certaines scènes n’occultent pas les ravages de l’anorexie à la fois physique mais également psychologiques (attention d’ailleurs pour les personnes sensibles à ce sujet). Malgré leur volonté de lutter et de guérir, le film essaie de montrer, avec plus ou moins de réussite, que choisir de guérir n’est pas suffisant : c’est seulement un premier pas nécessaire.

Si ce n’est pas un film parfait et qu’on peut parfois être déconcerté par des décisions de mise en scène et scénaristique, To The Bone a le mérite d’aborder frontalement ce sujet tabou et de provoquer la discussion.